Guernes - La commune vue du ciel


Site internet indépendant de la mairie.
De 2008 à 2018 ce site était gracieusement mis à disposition de la mairie, pour sa communication.

Index de l'article

 

Plan de la Monographie

Plan proposé par l'inspecteur d'académie de Seine et Oise pour la rédaction des Monographies communales

I. Plan général de la commune établi d'après le cadastre.

II. Partie géographique

§ 1 - Situation. - Communes limitrophes. - Population, étendue en hectares de la superficie territoriale. - Altitude. - Nature du sol. - Climat. - Relief. - Hydrographie. - Voies de communication (routes, chemins vicinaux, chemins de fer). - Particularités de la flore et de la faune.
§ 2 - Etat de la propriété. - Principales cultures. - Elevage du bétail. - Chevaux, boeufs, vaches, moutons, volailles, gibier, oiseaux, insectes. - Animaux nuisibles.
§ 3. - Industrie : mines, carrières, eaux minérales, fours à chaux et à plâtre, tuileries, briqueteries, poteries, scieries mécaniques, filatures, papeteries, distilleries, tanneries, industries diverses, etc.. - Commerce, direction des courants commerciaux; marchés et foires, leur importance.

III. Esquisse Historique

Etymologie. - Anciennes formes du nom. - Origines. - Temps préhistoriques. - Antiquité gauloise et gallo-romaine (monuments, instruments de l'époque, dessin si possible de quelques objets trouvés sur le territoire de la commune, coutumes ou usages) - du ixe au XVI ème siècle. - Moyen âge (Rpoque gallo-franque). - Epoque féodale (divisions administrative et judiciaire, etc...). - Temps modernes et époque contemporaine. - Monuments, châteaux, églises, mairie, fiefs, etc. - Grands faits, personnages remarquables qui ont illustré la commune, dans les lettres, les sciences, les arts, l'industrie, le commerce, l'agriculture, l'armée, la marine. - Administration des finances. - Développement économique. - Progrès de l'instruction, des institutions de prévoyance, de bienfaisance, etc... - Avenir possible de la commune. - Conclusion.
(Quelques vues, dessins ou photographies ajouteraient un grand intérêt a ces renseignements.)

IV. Instruction publique

Etat de l'enseignement dans la commune depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours. (Description sommaire des divers locaux successivement affectés à l'école et, si possible, du mobilier.) - Comment les malices étaient recrutés, rétribués, ce qu'ils enseignaient et les connaissances qu'on exigeait d'eux, leurs fonctions diverses, etc. - Population scolaire aux diverses époques. - Tableau des instituteurs qui se sont succédé dans la localité, avec la date de leur entrée en fonctions et de leur sortie. (On pourra adopter, pour cette partie du travail, les divisions sui-vantes : I. Avant 1789. - II. Depuis 1789: 1° de 1789 à 18 i3; 2° de 1833 à 1850; 3° de 1850 à 1870; 1° de 1870 à nos jours.)
Etat actuel. - Faire connaltre l'organisation pédagogique, les résultats obtenus dans les examens, la situation de l'établissement scolaire, l'installation matérielle. - Cours d'adultes, conférences, oeuvres post-scolaires, etc.

V. Plan général de l'école et plan de la classe

Instructions pour l'exécution matérielle de la monographie

Toutes les monographies communales du département devant être reliées en volumes, il importe qu'il y ait uniformité dans'leur exécution. A cette fin, MM. les Instituteurs sont priés de se con-former scrupuleusement aux indications suivantes :
1° Les monographies seront établies sur du papier de 38 X 2e qui sera fourni par l'administration. Chaque auteur voudra bien, après avoir fait son travail préparatoire, et calculé approximative-ment le nombre de feuilles (4 pages) dont il aura besoin, en informer son collègue du canton. Celui-ci, après avoir reçu ce renseignement pour toutes les communes du canton, indiquera à l'Inspection académique le nombre des feuilles nécessaires pour le canton. Elles lui seront alors adressées et les intéressés pourront les retirer prés de lui.
2° On réservera, sur les d faces de chaque page, une marge de L centimètres; la partie utilisée pour le travail sera ainsi de 30X20.
3° Le recto de la première feuille (page 1) formera couverture et ne portera que ce titre : Commune d.......ou Ville d....... suivant le cas. Si l'on a pu se procurer une vue photographique d'ensemble du village ou de la ville, cette photographie sera placée au-dessous du titre.
4° Le verso de la première feuille (page 2) sera réservé eu plan d'ensemble de la commune. Ce plan sera dressé à l'échelle de 40.000 , jamais plus. Toutefois, cette échelle sera réduite si les dimensions de la feuille (30 X 20) devaient être dépassées. L'échelle sera indiquée dans le bas à gauche et la direction du Nord, dans le haut, à droite, toujours à l'intérieur du cadre. Toutes les indications écrites seront perpendiculaires a la grande dimension de la page.
5° Le texte proprement dit de la monographie commencera dans le haut du recto de la deuxième feuille (page 3) pour se continuer suivant les besoins. Si l'on a pu se procurer la photographie de quelque curiosité naturelle ou ce quelque monument ;ruines, château, usine, etc.), il conviendra d'intercaler ces photographies dans le texte à la place convenable.
6° Le plan de l'école occupera la dernière page de la .notice. Il sera dressé à l'échelle de 200 (0,005 par mètre), jamais plus. Comme pour le plais d'ensemble de la commune, cette échelle sera réduite si les dimensions de la feuille étaient insuffisantes. L'échelle sera indiquée dans le bas, à gauche; la direction du Nord, dans le haut, à droite, dans l'intérieur du cadre. L'épaisseur des constructions sera teintée eu noir. Les indications écrites seront perpendiculaires a la grande dimension de la feuille.
S'il existe plusieurs écoles dans la commune, les plans d'en-semble seront placés a la suite, chacun sur une page distincte.
S'il a été possible de se procurer une photographie des écoles, cette photographie sera disposée autant que possible à côté du pieu, sur la même page.
7° Chaque monographie sera datée et signée.
8° Les pages seront numérotées au crayon.


Le texte de cet article provient de Monsieur André Bréant, qui m'autorise à le reproduire sur ce site.

«Le contenu de son site internet qui n'existe plus faisait référence aux souvenirs de voyage de Elizabeth et Maurice Bréant. Ce dernier, enfant de Guernes, est partis en Indochine vers 1927 rejoindre sa sœur Madeleine professeur de mathématique. Instituteur lui-même, il a rencontré sa femme Elizabeth institutrice et eurent sept enfants.»

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.