Sécheresse dans les Yvelines

le département en situation d’alerte

Le préfet des Yvelines a placé l'ensemble du département des Yvelines en situation d'alerte par arrêté du 23 juillet. Cela implique des mesures obligatoires de restrictions d'usage

Compte tenu de la baisse  généralisée du débit rivières du département, la préfecture a établi plusieurs mesures afin de limiter les conséquence du temps sec sur les cours d’eau . Les habitants doivent ainsi éviter de laver leur voiture et arroser leur jardin en pleine journée.

Le niveau des cours d’eau est bas dans les Yvelines, et risque d’atteindre un seuil critique.

Jean-Jacques Brot, le préfet des Yvelines, a réuni le comité départemental chargé de la préservation quantitative de la ressource en eau, le 23 juillet.

Selon les conclusions du comité, la quasi-absence de précipitations des cinq dernières semaines a entraîné une diminution rapide et importante des débits de la majorité des rivières du département.

Seule la Seine baisse très légèrement bénéficiant du soutien d’étiage par les barrages réservoirs amont. Les orages isolés du week-end n’auront eu que très peu d’effet sur les débits.

Outre l’état de vigilance déjà déclenché le 18 juillet dernier, la Rémarde à Saint-Cyr-sous-Dourdan a passé le seuil d’alerte », indiquent les services de la préfecture.

La semaine à venir s’annonce caniculaire et sèche avec peut-être une dégradation orageuse entre jeudi soir et vendredi avant le retour d’un temps plus sec.

Une dégradation de la situation est à prévoir

Après consultation du comité départemental de la ressource en eau, le préfet des Yvelines a donc décidé de placer l’ensemble du département des Yvelines en situation d’alerte par arrêté préfectoral du 23 juillet.

Ainsi il instaure une limitation provisoire des usages de l’eau et des prélèvements dans les rivières et les nappes souterraines sur le département des Yvelines en situation d’alerte sécheresse.

Ce qui est interdit

  • Le remplissage des piscines privées ;
  • Le lavage des voitures ;
  • Le lavage des voies et des trottoirs ;
  • L’arrosage des pelouses, espaces verts publics et privés et des terrains de sport ;
  • L’alimentation des fontaines publiques ;
  • L’arrosage des golfs ;
  • Navigation fluviale : regroupement des bateaux pour le passage des écluses à privilégier ;
  • L’irrigation des grandes cultures entre 8h et 20h.

La sécheresse entraîne la multiplication de feux de chaumes en Ile-de-France.

Depuis le 23 juillet, les Yvelines ont été placées en alerte sécheresse. Sans être exceptionnelle ou historique, la situation nécessite un changement des habitudes.

Mis à jour le 14 Août 19

Depuis le 23 juillet, le préfet des Yvelines, Jean-Jacques Brot, a placé le département en alerte sécheresse.
Depuis le 23 juillet, le préfet des Yvelines, Jean-Jacques Brot, a placé le département en alerte sécheresse. (©Adobe Stock)

Depuis le 23 juillet, le préfet des Yvelines, Jean-Jacques Brot, a placé le département en alerte sécheresse. Cette dernière a été confirmée ce mardi 13 août à l’issue de la réunion hebdomadaire du comité de gestion des ressources en eau.

Second niveau sur quatre

Deuxième niveau, après l’état de vigilance et avant ceux d’alerte renforcée et de crise, la décision enclenche tout un ensemble de restrictions pour l’ensemble des communes. Depuis cet arrêté, les différentes utilisations de l’eau par les particuliers, les entreprises, les agriculteurs et les collectivités font l’objet de restrictions clairement définies.

Limiter l’usage de l’eau et les prélèvements

L’idée étant de limiter l’usage de l’eau et les prélèvements dans les rivières et les nappes souterraines.

Jusqu’à ce que l’alerte soit levée, les particuliers ont ainsi l’interdiction de remplir leur piscine, de laver leurs véhicules en dehors des stations professionnelles, d’arroser leur pelouse entre 10h ou 18h, ou encore d’utiliser un autre système que le goutte-à-goutte pour leur jardin potager dans cette dernière tranche horaire.

Il est à noter que si l’eau provient d’une réserve d’eau pluviale ou d’un recyclage, ces mesures de restrictions ne s’appliquent pas.

Des limitations progressives jusqu’à l’interdiction totale

Ces limitations sont bien évidemment progressives en fonction du niveau défini par l’arrêté préfectoral. Au seuil le plus haut, elles peuvent aller jusqu’à l’interdiction totale de toutes les activités, par exemple, d’arrosage des pelouses par les particuliers ou d’irrigation pour l’agriculture.

Les seuils entraînant des mesures de restriction sont définis au niveau local par les préfets. Ce qui facilite la réaction en situation de crise, et permet la transparence et la concertation entre les différents usagers d’un même bassin. Les arrêtés sécheresse ne peuvent être prescrits que pour une durée limitée pour un périmètre déterminé. Ils doivent assurer l’exercice des usages prioritaires, plus particulièrement la santé, la sécurité civile, l’approvisionnement en eau potable et la préservation des écosystèmes aquatiques. »

Mesure des niveaux d’eau disponibles

Pour prendre ces mesures de limitation ou de suspension des usages de l’eau, les préfets se réfèrent à des informations sur les niveaux d’eau disponibles mesurés en permanence dans des stations automatisées alimentant les bases de données spécialisées.

Lorsque des seuils préalablement définis sont dépassés, les préfets déclenchent les mesures adéquates.

Pour faire un point régulier, il est possible de se rendre sur le site Internet Propluvia. Celui-ci propose, sous forme cartographique et en temps réel, de s’informer sur les mesures de restriction des usages de l’eau sur le département des Yvelines, mais aussi à l’échelle nationale.

Le site Internet Propluvia propose de s'informer sur les mesures de restriction des usages de l'eau sur le département des Yvelines.
Le site Internet Propluvia propose de s’informer sur les mesures de restriction des usages de l’eau sur le département des Yvelines.

 

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.