Crèches

Vous avez choisi votre mode de garde : votre enfant fréquentera la crèche ! Mais laquelle ?

creche

Entre les crèches collectives privées, les crèches municipales, les crèches d’entreprises, les crèches associatives, les crèches familiales, les crèches parentales, les micro-crèches... c’est difficile de choisir une structure d’accueil pour mon enfant.

Vous avez fait le choix d'un type de structure en fonction de leur mode de fonctionnement et de leur coût, encore faut-il trouver une place aux dates qui nous conviennent, souvent il faut avoir réservé une place pour le rentrée de septembre... après c'est trop tard.

Comme ce marché est prometteur, de nombreuses sociétés privées ouvrent régulièrement de nouvelles structure (crèches ou micro-crèches). Il est donc difficile de vous proposer ici une liste des crèches du Mantois car elle s'agrandit en permanence, une recherche sur internet est donc la meilleur solution pour faire votre recherche le cas échéant.

Les types de crèche

  • Crèche municipale : gérée par la commune. Devient très rare, car la plupart de municipalité délègue ce service à des entreprises privées.
  • Crèche collective privée : les enfants sont encadrés par des professionnels spécialistes de la petite enfance. Elle peut être indépendante de la municipalité et donc parfois ouverte aux enfants d'autres communes ou en délégation de service de la municipalité avec une priorité voire une exclusivité pour les enfants de la commun.
  • Micro-crèche : les enfants évoluent en âges mélangés et sont au maximum 10 dans la structure. Elle peut être gérée par une entreprise privée ou une association.
  • Crèche associative : gérée par une association.
  • Crèche multi-accueil : les parents peuvent bénéficier d’un accueil régulier, ponctuel ou d’urgence.
  • Crèche familiale : les enfants sont accueillis chez une assistante maternelle qui se rend en crèche une journée par semaine.
  • Crèche parentale : les familles s’investissent et se relaient pour accueillir eux-mêmes les enfants et leur famille.
  • Halte-garderie : les enfants sont accueillis plusieurs jours par semaine mais pas tous les jours.
  • Crèche d’entreprise, inter-entreprise ou privée : gérée par une entreprise privée.

La crèche collective

Elle peut être privée, municipale ou associative, la crèche collective représente la majorité des crèches en France. De même, elle peut proposer le multi-accueil.

En crèche collective, ce sont des professionnels et spécialistes de la petite enfance qui accueillent les enfants et prennent soin d’eux. Ils sont 1 professionnel pour 5 enfants qui ne marchent pas et 1 professionnel pour 8 enfants qui marchent. Les équipes sont pluridisciplinaires et chaque métier est spécialiste d’un aspect de la petite enfance : l’Auxiliaire de Puériculture est spécialiste du soin et de l’hygiène de l’enfant, l’Éducateur de Jeune Enfant est spécialiste de son développement. En crèche, une équipe médicale intervient également en soutien des équipes comme le médecin, le psychologue ou l’infirmier.

Ces établissements accueillent en moyenne entre 20 et 60 enfants âgés de 3 mois à 3 ans. La crèche est un lieu pensé et dédié au jeune enfant. L’aménagement, les meubles, la décoration, le matériel pédagogique… : tout est fait pour que l’enfant se sente bien et soit en sécurité ! Les crèches sont fermées 5 semaines par an. Concernant l’amplitude horaire elle est très disparate et dépend du type de structure, de la politique de la ville.

La crèche familiale

Le fonctionnement de la crèche familiale est un bon compromis entre l’assistante maternelle et la crèche collective. Ce sont des assistantes maternelles qui accueillent l’enfant à leur domicile et se rendent une journée ou demi-journée en crèche. L’enfant connait alors majoritairement l’accueil au domicile de l’assistante maternelle avec 2 autres enfants maximum et il se familiarise une fois par semaine avec la collectivité.
L’assistante maternelle est payée par la crèche : il n’est donc pas question d’argent entre la famille et l’assistante maternelle. Le tarif est fixé et encadré par la CAF.

La crèche parentale

En crèche parentale, ce sont les parents eux-mêmes qui se relaient pour s’occuper de l’accueil des enfants. Organisés en association, les parents définissent eux-mêmes le projet pédagogique, les différentes activités proposées aux enfants, l’organisation des repas… Les parents sont également accompagnés de professionnels de la petite enfance recrutés par l’association. La PMI (Protection Maternelle et Infantile) effectue régulièrement des visites dans la structure afin de s’assurer que les conditions d’accueil sont optimales.
Choisir une crèche parentale suppose que les parents sont prêts à s’investir et à donner de leur temps (au moins une demi-journée par semaine en crèche et réunions).

La micro-crèche

La micro-crèche fonctionne comme une crèche collective, mais elle ne peut accueillir que 10 enfants au maximum. Les effectifs d’enfants étant très réduits, les micro-crèches fonctionnent généralement en âges mélangés. Ainsi, les enfants évoluent tous ensemble peu importe leur âge : ils s’entraident, prennent soins les uns des autres…

La différence avec une crèche collective se trouve également au niveau de la tarification. Les micro-crèche sont éligibles aux aides de la CAF avec le dispositif PAJE. Les familles doivent avancer les frais et la CAF leur rembourse jusqu’à 85 % du tarif de leur place en crèche.

La crèche multi-accueil

Les crèches multi accueil sont des crèches collectives qui proposent aussi d’autres modes de garde. Ainsi, elles ouvrent leur porte à la halte-garderie ou au jardin d’enfant. Elles permettent de répondre aux besoins des familles en proposant différents types d'accueil : un accueil régulier, un accueil ponctuel (prévu et planifié) et un accueil d’urgence (en cas de défaut de mode de garde).

La crèche municipale

Comme son nom l’indique, elle est gérée par la municipalité. En moyenne, les crèches municipales accueillent 40 enfants, mais tout dépend de la ville ou du quartier dans lequel se trouve la crèche. En règle générale, les crèches municipales ouvrent vers 7h et ferment vers 18h.

La crèche d’entreprise, inter-entreprise ou privée

Les crèches privées, d’entreprises ou inter-entreprises proposent le même tarif que les crèches municipales car la partie financée par la commune en crèche municipale est financée par l‘employeur. En effet, ce sont les employeurs qui réservent des places pour leurs salariés dans les crèches. Pas besoin de travailler dans un grand groupe pour obtenir une place en crèche privée : les entreprises de toutes tailles passent par des gestionnaires.

L’avantage en crèche privée est que le gestionnaire est lui-même un spécialiste de la petite-enfance. Le socle pédagogique est généralement commun à toutes les structures et est fondé sur des grands courants pédagogiques et/ou sur des connaissances scientifiques.
Les parcs de crèches privées sont constitués de structures multi-accueil, collectives et micro-crèche pour répondre à la demande de place. Selon la FFEC (Fédération Française des Entreprises de Crèche) les crèches privées représentent 1 500 structures et 41 000 places en France.

La halte-garderie

La halte-garderie s’adresse aux familles qui souhaitent proposer l’accueil en collectivité à leur enfant plusieurs heures par semaine ou par mois. L’accueil y est souple mais limité : à l’inscription, les parents fixent les jours et temps d’accueil. Ils devront nécessairement avoir un autre mode de garde que la halte-garderie pour les jours où l’enfant ne pourra pas être accueilli.

La crèche associative

Les crèches associatives sont des établissements gérés par des associations. Pour s’y inscrire, les familles peuvent s’adresser directement au responsable de l’établissement ou à l’association (si elle gère plusieurs établissements).

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.