Paris contre l’extension de la carrière Brueil-en-Vexin

Un soutien de poids pour les opposants à Calcia : le conseil municipal de Paris vient de se prononcer, à l'unanimité, contre l'ouverture d'une carrière à Brueil-en-Vexin.

Lors du déplacement de Danielle Simonnet à Brueil-en-Vexin, le 14 septembre. [compte YouTube de la conseillère de Paris]
Lors du déplacement de Danielle Simonnet à Brueil-en-Vexin, le 14 septembre. [compte YouTube de la conseillère de Paris]

Sur proposition de l’élue du Parti de gauche Danielle Simonnet, le conseil municipal de Paris a adopté, à l’unanimité, un vœu de soutien « aux opposant-e-s au projet de carrière géante pour la cimenterie Calcia dans le parc naturel du Vexin », jeudi 3 octobre.

La fin des « grands projets inutiles » ?

Très critique avec la majorité d’Anne Hidalgo puisqu’il pointe « la responsabilité de l’actuelle politique municipale qui encourage des grands projets inutiles et imposés, hautement consommateurs de ciment sur le territoire de notre commune […] et dans la métropole du Grand Paris […] », le texte de Danielle Simonnet n’a même pas été amendé. « J’en ai été surprise moi-même, réagit la conseillère municipale. Il est possible qu’il y ait des élections municipales en 2020 », s’amuse-t-elle. Le vœu citait une autre motion votée lors de la précédente réunion conseil de Paris qui déclarait « notre ville en état d’urgence climatique ». La mairie de Paris vient de demander à la SNCF de revoir son projet « pharaonique » de transformation et extension de la Gare du Nord en espace commercial en partenariat avec Auchan. Signe, selon Danielle Simonnet, d’une conversion tardive et intéressée à l’écologie…

Danielle Simonnet avait participé à un rassemblement à Brueil-en-Vexin le 14 septembre dernier, à l’invitation de l’AVL3C : « J’avais trouvé le site magnifique. Quand on vous explique l’étendue de la future carrière, c’est inquiétant. Ce vœu donne une légitimité à ceux qui se battent sur place. »

Elle fait remarquer que le conseil de Paris a longtemps repoussé les vœux qui ne concernaient pas la capitale : « Ce qui est en dehors du périphérique, on n’avait pas notre mot à dire. » Mais ce temps semble révolu. Le calcaire de Brueil-en-Vexin serait notamment destiné à l’édification du Grand Paris. Si la capitale elle-même fait savoir qu’elle n’est pas intéressée…

À l’intérieur des frontières de Paris, Danielle Simonnet s’est battue aussi contre le doublement de la capacité d’une centrale à béton Lafarge située quai de Javel, dans le 15e arrondissement, permis par une décision administrative.

Source : https://actu.fr

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.