Réunion publique - 2009-02

 

Monsieur le Maire ouvre cette troisième rencontre avec ses administrés en remerciant la nombreuse assistance qui a bravé les intempéries pour participer à cette réunion.

 

 

Il indique alors que, depuis près d’un an, des travaux d’entretien et de rénovation, parfois peu visibles mais très utiles, en particulier pour la sécurité, ont été entrepris dans tous les domaines et notamment au foyer Gérard Neyens.

 

Il se réjouit qu’une équipe technique de Mantes-la-Jolie fasse disparaître les graffiti qui enlaidissent le vestiaire du terrain de foot, la ruelle de l’église et la cabane du cantonnier.

 

Ensuite, il revient sur les grands projets de l’équipe municipale et souligne que « tout ne se fait pas en un jour » et qu’il convient d’être patient avec les services de l’Etat ou des collectivités territoriales.

 

En ce qui concerne la station d’épuration, il précise que la commune ne peut pas se raccorder aux installations de Limay ni à celles de Rosny car le coût serait trop élevé et de plus les projets de ces communes voisines paraissent pratiquement « bouclés ». Par conséquent, le projet communal consisterait à édifier, dans une zone non inondable, une nouvelle station d’épuration à laquelle un maximum de foyers seraient raccordés. Pour cela, il faut procéder à une modification simplifiée du Plan d’Occupation des Sols (P.O.S.) afin d’acquérir les terrains. Il s’agira donc de réaliser une station peu compliquée, car il n’y a pas à Guernes d’effluents industriels à traiter. Forcément, la municipalité étudiera une solution écologique, peut-être de type lagunage, mais le choix n’est pas encore arrêté. Il reste une difficulté car Guernes possède un réseau unitaire, mêlant les eaux pluviales et les eaux usées. Aussi, les foyers qui pourraient évacuer ou récupérer les eaux pluviales, sans les rejeter dans le tout-à-l’égout, seront invités à le faire. Au mieux, la réalisation de cette station d’épuration ne peut s’envisager qu’à l’horizon 2012.

 

Autre grand projet, le groupe scolaire serait implanté, au-delà du parking du foyer en bordure du chemin dit des Pommeraies et peut-être en deux temps : école maternelle puis école primaire. Là encore, il s’agit de modifier le Plan d’Occupation des Sols (P.O.S.) pour acheter les terrains. Le projet consisterait donc en un groupe scolaire modulable, capable d’extension selon les besoins, et dont la construction ne pourrait aussi voir le jour qu’à l’horizon 2012.

 

D’autre part, en application de la loi, la municipalité se doit  de substituer au Plan d’Occupation des Sols (P.O.S.) existant un Plan Local d’Urbanisme (P.L.U.). Monsieur le Maire précise que cette opération se fera avec l’accord des Guernois mais qu’elle demande deux ans de travail.

 

Par ailleurs, il envisage d’organiser dans le foyer un lieu d’accueil pour les parents et leurs enfants de zéro à trois ans. Pour l’instant, cet accueil aurait lieu une matinée par semaine pour les assistantes maternelles, les mamans et leurs enfants. L’aide de la Caisse d’Allocation Familiale permettrait d’acquérir un équipement adapté en ce qui concerne le mobilier et les jouets.

 

Puis, il aborde le dossier de la sécurité, de la signalisation, du stationnement et de la circulation en admettant qu’il a pris du retard. Pourtant, dans le cadre du programme triennal de voirie, il rappelle que les chaussées des rues Marcel Perraud, du Bout d’En Haut et Sainte Anne seront refaites et que le trottoir devrait être prolongé jusqu’au cimetière. Il se félicite que le sel ait pu être répandu de manière plus efficace grâce à un épandeur lors du deuxième épisode neigeux et remercie M. Bliard à ce sujet. Il a conscience aussi que le gel et la pluie ont dégradé les rues et pense pouvoir y remédier dès que les rigueurs de l’hiver seront passées.

 

En ce qui concerne les locaux municipaux, il annonce, qu’après nettoyage, l’ancien local des pompiers est mis en partie à la disposition de l’association du « Broheton des bras de Guernes » et de l’association des « Ailes du Mantois ». Dans le logement du directeur d’école des installations ont été aménagées pour faciliter le repas des professeurs des écoles et pour disposer d’une salle informatique au profit des écoliers et des Guernois qui souhaiteraient s’en servir. Pour l’ancien presbytère, la municipalité a demandé des devis afin de réhabiliter l’intérieur du bâtiment et de le transformer en maison d’habitation à louer.

 

Il informe aussi  les parents d’élèves que la mairie va remettre à jour les fichiers et les règlements concernant la cantine, la garderie et les études, afin de faciliter la gestion de ces services.

 

M. Bernard Bourget lance un appel auprès des Guernois qui détiendraient des documents sur la crue de la Seine en 1910, au profit de l’association « La Seine en partage », dont la commune fait partie.

 

M. le Maire répond alors aux diverses questions. Ainsi, il se montre favorable à une manifestation canine qui lui a été proposée et pense que sur le terrain qui sera acquis entre le foyer et l’atelier municipal, un jardin à but pédagogique pourra être réalisé.

 

En outre, il s’engage à signaler aux intéressés les stationnements dangereux.

 

A propos de la sécurité sur la place de la mairie, place Jean Moulin, il espère que le dialogue, qu’il entend privilégier avec les jeunes, permettra d’améliorer les choses.

 

D’autre part, il reconnaît la difficulté à organiser des actions en faveur des personnes âgées en dehors de celles qui sont déjà engagées.

 

Devant les craintes de certains, en raison de l’augmentation de la population qui atteint désormais 1000 habitants, il affirme avec vigueur que Guernes restera un village. Il admet que la communication doit être améliorée en ce qui concerne l’appartenance de notre commune au Parc Naturel Régional du Vexin Français.

 

Il insiste sur les possibilités de développement de la randonnée pédestre, du cyclotourisme ou du tourisme fluvial envisagés avec l’Office du Tourisme du Mantois. Et pourquoi, en traversant la Seine, ne pas établir une liaison avec la gare de Rosny, l’hôpital ou la zone d’activité de Buchelay se demande-t-il ?
Enfin, il réclame aux associations leur bilan financier et le nombre de leurs adhérents afin de répartir avec équité les subventions communales.

 

Le comité des fêtes indique qu’il entend organiser une opération village propre à une date à préciser, mais aussi une chasse aux œufs dans l’après-midi du dimanche de Pâques, et encore une foire à tout dans une ou deux rues du village, en même temps que la kermesse des cerises, le dimanche 14 juin. D’ailleurs, un appel est lancé pour renforcer les équipes de la Caisse des Ecoles et du Comité des Fêtes.

 

M. Bernard  Bourget, Maire de Guernes, clôture alors la réunion en remerciant de nouveau l’assistance.

 

J-P Landrevie

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.